20/04/2021
La glycine de montmartre

La mairie de Paris n’aime pas la glycine de Montmartre

La mairie de Paris semble avoir un peu de mal à estimer qu’un arbre est vivant ou pas. C’est sûr qu’en hiver, ça fleurit moins. Peut-être faudrait-il utiliser le DIF des agents pour leur donner quelques cours de jardinage.

En tous les cas, la célèbre glycine centenaire a été coupée, et les racines presque enlevées au maximum : ça ne risque plus de repousser, « Atila ou l’herbe qui ne repousse plus jamais après son passage ».

Les riverains donnent une version différente en affirmant qu’avec le beau temps certains bourgeons sont sortis.

Ici, nous avons parole contre parole, mais une chose est sûre : la mairie n’en est pas à son premier fait d’arme en la matière.

Communiqué sous la responsabilité de l’association « Ces arbres que l’on abat à Paris « 

La merveilleuse glycine centenaire, patrimoine végétal exceptionnel, devant le restaurant Chez Plumeau, place du Calvaire à Montmartre, a été tronçonnée par les bûcherons de la Ville. Et ce sans que les propriétaires du restaurant ne soient avertis.

Ce sont ces dernier qui nous ont contactés. Voici ce qu’ils nous ont dit : « Lors du premier confinement, des travaux ont été faits sur la place du Calvaire : les pavés ont été scellés avec du ciment ! Notre belle glycine avait 40 à 50 cm de ciment à son pied ! Mon mari a dû prendre un marteau-piqueur pour enlever ça ! Personne de la mairie n’est venu pour constater les dégâts.

Ensuite, un arbre a été abattu faute d’irrigation… Et hier, sans que nous soyons avertis, des bûcherons sont venu couper la glycine centenaire. Nous sommes tristes. » La glycine coupée au pied en premier coup de tronçonneuse s’est révélée saine… Elle était simplement en dormance. Les bourgeons étaient repartis sur le dessus des branches, invisibles de la rue. Car les glycines reprennent en avril… Il s’agit donc de toute évidence d’une erreur de la part des services qui sont censés être des spécialistes… Il y a vraiment un gros problème.
Nous voyons bien que la communication verte de la Ville camoufle des dommages irréversibles pour les Parisiens. Ci-dessous des images de la glycine avant et ce que les bûcherons en on fait.

Suivez notre page Ces arbres que l’on abat à Paris.
Voici sa raison d’être : https://www.facebook.com/cesarbresquelonabataParis/posts/106566427886886
Source: Facebook – Ces arbres que l’on abat à Paris

Réponse de Marie-Laure – Élue de Paris 18e, chargée de l’égalité femmes-hommes & de la lutte contre les discriminations

Bonjour, cette action de la mairie fait suite aux demandes répétées de l’addm, sur l’état dépérissant de la glycine à l’été 2020. Apres analyse de la glycine par la direction des espaces vertes de la ville, il a été confirmé que cette glycine était morte.
Une concertation a donc eu lieu, en novembre et décembre 2020, notamment avec les riverains de l’addm, sur le choix de la nouvelle essence à planter. Le choix s’est finalement porté sur une nouvelle glycine. Suite à la coupe de la glycine, il est prévu d’en replanter une dans les jours qui viennent, à la même place.
Source: Facebook – Les habitants du 18 (18ème arrondissement de Paris )

Il semble y avoir eu un problème de communication, néanmoins, car les propriétaires du restaurant en question n’ont pas été prévenu de cet état de fait, contrairement à la communication officielle… peut-être un énième couac. Ils n’en sont pas à un près après Velib’ et Autolib’ après tout.

Source

Credit photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *